Imaginez, l’État vous verse 700€ chaque mois, sans condition (18 ans et plus).

D'un autre côté, le carburant est taxé de sorte qu'il coûte 10€/litre.

Essayez de vous projeter dans la situation avant de répondre :

@youen l'idée de taxer le carburant serait excellente sur le plan environnemental, mais est extrêmement biaisée en ce sens qu'elle fait totalement l'impasse sur une part non négligeable de la population qui ne vit pas en ville et n'a d'autre moyens de se déplacer que la voiture en raison de l'absence complète d'alternatives.

@hugues avec les chiffres que j'ai présentés (qui résultent d'un calcul très rapide, sans doute à ajuster), la mesure serait neutre financièrement pour quelqu'un qui fait 1750km/mois (60km/jour, 21000km/an) avec une voiture consommant 5L/100km.

Pour mettre ça en perspective, à une époque je faisais 30km/jour (j'habite à la campagne, la ville la plus proche est à 15km). Je faisais ça à vélo électrique (1500€ à l'achat, presque aucun coût à l'usage). 45min par trajet.

@youen j'aime bien l'idée, mais elle demeure fondamentalement inégale. Typiquement, pour les urbains, les 700 balles se traduiront en augmentation du pouvoir d'achat tandis que les ruraux passeront l'intégralité dans du transport contraint.

@youen J'aime aussi l'idée du vélo électrique (je suis cycliste, par hobby, mais pas électrifié). Je bosse à domicile (pas mal sur le plan écologique), mais j'ai l'obligation de prendre mon véhicule personnel sur mission, et cela suppose de transporter périodiquement une ou plusieurs autres personnes, sur des distances un peu longues (180 bornes) sur la journée.
Le vélo n'est juste pas envisageable, et les alternatives brillent par leur absence 😕

@hugues peut-être qu'il faudrait aussi appliquer la mesure pour les professionnels (y compris transport de marchandises etc.), qui n'auront pas d'autre choix que de reporter cela sur leurs tarifs. Les particuliers ayant un revenu supplémentaire (à ajuster du coup), cela pourrait fonctionner. Les activités les plus polluantes risquent de disparaitre, et en fait c'est le but. Je ne vois aucune solution pour une transition écologique qui ne bouleverse la vie de personne...

@youen je suis entièrement d'accord sur le constat : le réchauffement est là, il va piquer très fort et le fera infiniment plus si une transition puissante (changeant totalement la vie de tous) n'est pas très vite amorcée.
Dans ce contexte, difficile d'accepter que le gasoil pro soit très détaxé, ou que le kérosène ne le soit pas du tout.
Dans un cas comme dans l'autre, cela signifie augmentation du transport des personnes et marchandises, à l'encontre des préoccupation environnementales.

@youen mais difficile aussi d'accepter que la mesure pèse à nouveau sur les personnes les plus démunies.
Ce qui serait le cas avec ce don d'état de plusieurs centaines d'euros, profitables aux urbains, qui pourront à la fois capitaliser et se faire plaisir sur du transport qu'ils n'auraient pas à payer, et les ruraux qui n'auront pas d'autre choix que de dépenser cet argent.

@youen après c'est le même genre de problème éthique pour toutes les aides. Je ne sais plus qui parlait ici il y a quelques semaines des 18 cts d'aide sur le carburant.
Il râlait parce que pour lui, en raison de ses revenus, cette augmentation de prix du carburant ne pesait rien, et qu'il bénéficiait lui aussi d'une aide qui était insuffisante pour beaucoup d'autres.
Bref, sauf à prendre en compte les revenus et le contexte géographique...

@hugues oui et non, le contexte n'est pas forcément utile, car le but *est* de provoquer des changements. Mais il y a peut-être des cas auxquels je ne pense pas.

Quelqu'un qui se rend compte qu'il ne pourra plus faire 100km/jour, car ça coûte trop cher, pourrait décider de déménager en ville (ou se rapprocher de son travail, etc.). Si cela élimine tous ses trajets, il gagne alors 700€/mois de plus, ce qui peut rendre le déménagement possible.

@youen Le dernier cas que tu évoques est pertinent : nombre de personnes vivent en périphérie des villes ou à la campagne plus ou moins proche de celle-ci et se rendent en ville pour y travailler. Ceux là, effectivement, gagneraient à vivre à proximité de leur travail (temps et coût du transport), s'ils ont les moyens de s'y loger et d'y vivre.

@youen La population rurale (donc non en périphérie d'une métropole), ça reste néanmoins 20 % du total.
Ils font vivre le pays (tourisme, production agricole, artisanat), alors qu'ils voient disparaître la quasi totalité des services publics.
Eux gagnent mal leur vie, ne prennent jamais l'avion, partent peu en vacances, et sont réputés moins consommateurs qu'ailleurs et sont contraints d'utiliser des véhicules thermiques, faute de mieux.

fr.wikipedia.org/wiki/Diagonal

@hugues si l'activité pro nécessite des déplacements importants (que ce soit personnels parce qu'on habite une ferme et qu'on doit mettre ses enfants au collège en ville, ou pro car on transporte des marchandises et qu'on utilise des machines agricoles), alors ce serait à reporter sur les tarifs, et les citadins ont justement de quoi payer. Les pro auront quand même une forte incitation à optimiser leur conso de carburant.

@hugues Cela pose à nouveau la question des frontières (problème de l'import de l'étranger à bas coût). À mon avis on n'avancera pas, ni sur ce sujet ni les autres, sans mettre en place un protectionnisme social et environnemental, c'est à dire des taxes à l'import (mais pas un protectionnisme national : tout pays qui a des normes sociales et environnementales similaires ne serait pas concerné par ces taxes à l'import)

@youen entièrement en accord avec la notion de protectionnisme. Autant faire en sorte que les consommations coïncident avec les productions nationales. Si on veut diminuer l'impact climatique des transports, autant privilégier le local.
Pour le reste, taxation du gasoil pro au même titre que le reste, et taxation non seulement du kérosène mais également des billets d'avion avec interdiction totale des lignes intra métropole.

Follow

@youen ne pas oublier que 63 milliardaires français polluent plus que la moitié de la population française. Si on doit faire quelque chose pour le climat, c'est avant tout ici que les gains les plus immédiats sont à aller chercher.

Et 63 personnes versus 34 millions, la notion de sacrifice est acceptable sans aucun problème, au moins pour les 34 millions...

novethic.fr/actualite/environn

@hugues oui, mais la population utilise aussi les services produits par les entreprises détenues par ces milliardaires, on ne peut pas leur assigner l'entièreté de la pollution. Les 63 milliardaires ont un pouvoir de décision totalement anormal (sans parler de leur train de vie), mais s'ils ne l'avaient pas ça ne réglerait pas tout. Par exemple, si on supprime Total et cie, il n'y a plus d'essence à la pompe, certes ça ne pollue plus du tout, mais est ce bien la meilleure approche ?

@youen ok sur les services des boîtes en question. Cependant, dans l'article se trouve une infographie illustrant que cette empreinte carbone annoncée est calculée sur leur patrimoine financier. Donc ces personnes sont non seulement pollueurs a titre privé, mais aggravent la chose par leurs investissements financiers.
Pour total, il ne s'agirait pas d'arrêter brutalement, la société n'est pas prête. Mais avec 5 milliards de bénéfices sur l'année il y a peut être des pistes à explorer...

@hugues leurs investissements visent à leur rapporter de l'argent, là aussi parce que des gens consomment les nouveaux services. Je veux pas du tout les défendre, mais je ne suis pas d'accord avec l'idée d'attribuer la pollution de leurs entreprises/investissements à ces personnes. Ils sont décisionnaires sur plein de choses, et influenceurs dans le mauvais sens, mais on aurait sans doute pollué beaucoup même sans eux.

@hugues pour moi c'est en fait un autre sujet, également dans la #FenêtredOvertonDeLaGauche, et en l'occurence je suis 100% pour l'abolition de la propriété privée lucrative, source d'injustice (c'est peu de le dire) et de concentration délirante des pouvoirs (médias, conditions de travail, biens produits et leur qualité, prix, etc.)

@youen j'approuve entièrement, et je crois que l'on est un certain nombre par ici.
Par contre, d'ici à ce que cela devienne la norme et que cela soit mis en place 😞

@youen les investisseurs sont peu intéressés par la notion de service à l'utilisateur. La seule notion importante pour eux est le profit. C'est pour cela qu'entre un projet plutôt écolo mais qui rapporte peu et un projet crado qui rapporte davantage, je ne fais pas de dessin sur ce qui l'emporte. C'est en ce sens qu'ils sont (eux et leurs investissements) le plus souvent nuisible.
Évidement, si un service rapporte, ils investissent, mais uniquement selon leur mode d'action et de pensée.

@hugues oui, tout à fait d'accord là dessus.

@hugues @youen
Pour le rapport bénéfices/risques, y’a pas photo

Sign in to participate in the conversation
Mastodon.zaclys.com

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!